AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ROSALEEN ✿ « Ce que j'avais mis pour la photo du calendrier ? La radio. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: ROSALEEN ✿ « Ce que j'avais mis pour la photo du calendrier ? La radio. »   Lun 18 Juil - 20:21

Morrighan, Rosaleen Yshorser alias Yorkshire


Date de naissance : 6 mars 1987.
Emploi : Je suis une « actrice », si toutefois l'on peut appeler ça de cette façon dans une série que je qualifierai plus comme étant un soap à l'eau de rose que seuls les concierges, sans vouloir vexer Madame Savari qui je suis sûre doit le regarder, les retraités ou les personnes au chômage doivent regarder et requalifient comme étant « les nouveaux feux de l'amour ».
Copyright : BlackDevil

Groupe : « SMILE & DREAM »
A vrai dire, je n'ai finalement pas eu le choix puisque lorsque j'ai rejoint mon frère il y a de cela quelques mois il vivait déjà à cet étage en compagnie de son chien Cana Bis et quelques unes de ses plantations. Non pas que l'appartement ne me plaise pas, bien au contraire, je me sens plus ou moins dans mon élément si l'on enlève les hurlements de notre appartement lorsque nous nous disputons. Je suis même sûre que les habitants du premier étage peuvent nous entendre dans ces instants.

'Cause we want to know You !



« Bouges un peu ton cul ! » Mes jambes cognant contre celles de mon frère, étendues et nonchalamment posées sur la table basse du salon où se mêlaient cendrier, mégots de cigarettes et assiettes sales, mes sourcils froncés et l'intonation grave de ma voix traduisaient parfaitement l'énervement qui m'animait. Je n'eus qu'en guise de réponse, une épaisse fumée grisâtre qui vint chatouiller mes narines. « Tu comptes rester affalé toute la journée sur ton p*tain de fauteuil ? » Brisant de nouveau le silence, je continuai à lui donner des coups qui se voulaient de plus en plus violents à son égard, de nouveau, il tourna son visage, me regarda droit dans les yeux, essaya tant bien que mal d'écarquiller les siens et haussa vaguement les épaules comme pour me faire comprendre qu'il se fichait pas mal de ce qu'il ferait de sa journée. Vivre avec lui n'était absolument pas de tout repos, je devais pourtant le savoir puisqu'après avoir vécu plus de dix-huit ans en sa compagnie je le connaissais sur le bout des doigts, tout comme le fait qu'il ne me connaissait comme personne. « Pourquoi ? Tu voudrais l'utiliser ? » Soupirant d'exaspération, c'est un simple « Tu m'emmerdes ! » A peine audible que je lui répondis. Je serrai ma main en un poing qu'à cet instant, je lui aurai volontiers mit en plein dans son visage, cependant, je ne fis rien, mon coeur s'emballant, je préférai quitter la pièce, me rendre dans la cuisine et essayer de me calmer.

Depuis quelques mois j'avais élu domicile chez mon frère. Je me souviendrai de ce jour éternellement d'ailleurs. Le visage gonflé par les larmes que je n'avais cessé de verser depuis mon départ de New-York, ville dans laquelle je m'étais rendue afin de pratiquer quelques examens, j'avais réussi à pénétrer à l'intérieur de l'immeuble à l'aide d'un jeune homme qui gentiment m'avait laisser la porte ouverte après que je l'ai interpellé. Ayant chercher son nom sur les nombreuses boîtes aux lettres qui ornaient le hall d'entrée, j'avais aisément pu savoir à quel étage vivait mon frère ainsi que le numéro de son appartement. Bien évidemment, après avoir croisé une bonne dizaine d'habitants que je n'avais pas prit la peine de saluer étant donné l'état de tristesse dans lequel je me trouvais, certains avaient dût me prendre pour la nouvelle copine de l'un des habitants, tandis que d'autres m'avaient facilement reconnu comme étant cette comédienne de bas-étage qui jouait dans cette petite série télévisée que quasiment personne ne regardait. Les études ? Depuis mon plus jeune âge je ne m'étais jamais intéressée aux études, bien que bonne élève, ou du moins ayant de bonnes capacités, je me suis toujours contentée du moyen plutôt que de l'excellent, au grand damne de mes parents.
Tiens mes parents, parlons-en un petit peu. Ces derniers, tout deux petits propriétaires d'une exploitation agricole dans le fin fond de la Californie avaient toujours espéré que leurs enfants aspireraient à de grands avenirs, hélas pour eux, ce ne fut pas le cas. Lorsque je fus en âge de m'émanciper, je quittai ma Californie natale afin de prendre la route avec un groupe de musicien que je rencontrai quelques mois plus tôt, mon frère fit de même quelques années après lorsqu'il monta lui-même son groupe de musique. Les rapports entre mes parents et moi ? Plutôt explosifs, pour je ne sais quelle raison nous n'avions jamais la même vision des choses, conservateurs, mes parents vivaient exclusivement pour les bonnes manières, les sorties à la paroisse le dimanche matin, tandis que moi, anarchiste comme jamais, je préférai m'en aller me cacher dans notre cabane au fond du jardin afin de fumer en compagnie de mon frère ou encore faire le mur.

« Rosaleen, qu'est ce que tu as ? » M'extirpant de mes pensées, je sentis de nouveau mon coeur s'emballer tandis que je revenais à la réalité. Le visage toujours fermé, je lui lançais un regard des plus noirs tandis que je tentais de quitter la pièce. Lorsque je passais à ses côtés, je sentis sa main s'emparer de mon bras avec une telle force que j'en eus presque mal. « Qu'est ce que j'ai ? J'ai que j'en ai marre de vivre dans ta porcherie, j'en ai marre que tu ne foutes rien de tes journées ! Bouges toi un peu le cul, c'est pas compliqué ce que je te demande. » Haussant la voix, je n'hésitais pas une seconde à plonger mon regard dans le sien, tandis que je sentais mon coeur s'emballer comme jamais il ne devait normalement s'emballer. « C'est toi qui a décidé de venir vivre avec moi je te rappelle, tu ne te souviens pas ? Pleurant comme une pauvre gamine tu es venue sonner à ma porte ! » A ces mots, je sentis comme deux énormes poignards s'enfoncer dans mon ventre, ses paroles avaient pour don de me faire mal, alors qu'en temps normal je ne suis absolument pas une jeune femme qui se laisse démonter, bien au contraire, forte de caractère, je fais tout mon possible pour me forger une carapace que personne ne peut percer, personne, excepté lui ! « Tu me reproches de vouloir être proche de toi ? » Entre mon frère et moi, les rapports n'ont jamais été des plus merveilleux, bien au contraire, très proches lorsque nous étions enfants étant donné que nous sommes jumeaux, nos rapports ont cependant fini par se détériorer lorsque je quittais le domicile familiale à l'âge de dix-huit ans, mon diplôme en poche. Désireuse de quitter cette Californie ainsi que l'avenir que mes parents désiraient que j'ai, je me souviens très bien de la colère qui l'anima lorsqu'il vit la voiture dans laquelle j'étais quitter notre champ. Depuis ce jour, plus rien n'était comme avant, nos rapports devinrent explosifs, chaque jour il fit en sorte de me rappeler que je l'avais quitter. Aujourd'hui encore, je m'en voulais, mais j'étais finalement revenue vers lui...

Lorsque je vins sonner à son appartement, c'est un frère en caleçon que je vis, les yeux rouges d'avoir beaucoup trop fumé, une cigarette posée sur ses lèvres et un regard glacial qui, lorsqu'il me vit se transforma bien vite en une inquiétude lorsque je fondis en larme dans ses bras. L'unique mot que je lui sortis fut un simple « Je suis désolée ! » Entre deux sanglots. Plus tard, et après plus de seize bonnes heures de sommeil consécutifs, je lui annonçais que mon séjour à New-York était en réalité une visite médicale à laquelle je devais répondre. Depuis quelques semaines déjà de nombreux malaises avaient prit possession de mon corps, mon coeur s'emballait très souvent pour un quasiment rien ainsi qu'une douleur thoracique abominable. Quelques examens avaient abouti à une réponse, j'étais atteinte d'une cardiomyopathie, d'où mes fréquents malaises, cette annonce avait eu raison de notre rapprochement. « Je serai là pour toi. » M'avait-il alors dit en me serrant dans ses bras. Malheureusement, bien qu'il m'avait promis d'être là pour moi quoi qu'il arrive, nos rapports n'avaient pas grandement évolué. Certes, ils nous arrivaient d'avoir des instants de tendresses mais ceux-ci s'avéraient être rares, nos caractères si différents et pourtant si complémentaires nous unissait autant qu'ils nous déchiraient.

« Jamais je n'ai dit ça ! Tu n'es pas maman, si j'ai prit cet appartement c'était au départ pour avoir MA liberté et aujourd'hui tu reprends exactement son rôle ! » Grognant, je sentais l'étreinte de sa main sur mon bras se resserrer un peu plus à chaque fois qu'il lâchait un mot. Sans grimacer d'une quelconque douleur, mon regard noir s'intensifiait au fur et à mesure que notre conversation montait dans les décibels. « Excuses moi d'essayer de te bouger un peu ! » Retirant mon bras de son étreinte, je lui annonçais finalement que je devais m'en aller travailler, quittant la pièce, je m'approchais de la porte d'entrée, les mains tremblantes, le coeur s'emballant à nouveau tandis que j'essayais en vain de prendre une respiration calme et apaisante. « Rosaleen ! » Entendant ses pas venir à mes côtés pendant que je me préparai à quitter l'appartement, je me stoppais finalement dans mes mouvements, posant mes mains sur la table où était initialement posé les clés de voitures et autre objet plus ou moins nécessaires, une étrange chaleur s'emparant de mon corps, ma respiration saccadée et un fin voile noir couvrant ma vue, je passais finalement une main sur mon visage tandis que je sentais deux mains se poser sur mes épaules habillées de mon manteau. « Ça ne va pas ? » Sans prêter attention à ses paroles, je me ressaisissais m'écartant de son étreinte, je continuai de me préparer tout en lui disant un simple « Je dois y aller, je suis en retard. ».
La main posée sur la poignet de notre porte d'entrée, j'ouvrai cette dernière sans bien même lui lancer un regard. « Tu as prit tes médicaments. » Me demanda-t-il inquiet de mon état de santé, ce à quoi je lui crachai un simple « Oui. » Purement glacial. Nous avions beau avoir une relation explosive, s'il y a bien une chose sur laquelle mon frère ne se fichait pas c'était mon état de santé, ma prise quotidienne de médicaments. Claquant la porte derrière moi, j'essuyais une fine larme coulant le long de ma joue du revers de la main.

'Cause Mrs Savari is curious !

Si vous étiez sur une île déserte...
1. A qui penseriez-vous le plus souvent ? Très certainement à mon frère qui, malgré les nombreuses disputes allant souvent jusqu'au règlement de compte par le poing est la personne la plus importante à mes yeux. Si possible d'ailleurs, je l'emmènerai avec moi sur cette pile déserte, lui seul me connait vraiment.
2. Quelle personne emmèneriez-vous avec vous ? Autant vous faire relire ma première réponse ! J'emmènerai mon frère, mon unique soutient malgré cette relation explosive que nous entretenons.
3. Quel porte bonheur emmeneriez-vous avec vous ? Aucun, je ne crois pas en ce genre de babiole, je ne crois pas en Dieu, je ne crois pas au miracle ni au destin. Nous sommes simplement des personnes vivant sur cette Terre et qui un jour ou l'autre viendront à mourir. Notre existence n'est finalement pas si indispensable que ça.
4. Combien de jours vous voyez-vous survivre ? Tout dépend si j'ai mes médicaments avec moi mais surtout tout dépend si je compte les prendre ou non. Si j'ai une chance que l'on vienne me chercher alors je ferai en sorte de vivre jusqu'à l'arrivée des secours, sinon, à quoi cela sert de vivre sur une île en étant seule ?
5. Seriez-vous heureux/heureuse ? Non, sans le présence de mon frère je ne serai absolument rien. Avec qui me disputerai-je si ce n'est un ballon de rugby que j'aurai renommé Wilson et sur lequel j'aurai fait un visage avec mon propre sang.
6. Seriez-vous en manque de calins/bisous ? Et la question suivante c'est laquelle ?
7. Quelle serait votre occupation principale ? Compter les grains de sable ! Je me suis toujours demandée combien faut-il de grain de sable pour faire une plage et puisque j'aurai l'éternité autant que je trouve quelque chose d'intéressant à faire !
8. Qu'inventeriez-vous pour vous occuper ? Wilson ! Je prendrai un ballon de rugby, me taillerait la main et ferait un visage avec mon sang. De temps à autre je lui parlerai, lui confierai mes activités journalières puis lorsque je partirai sur mon radeau je le laisserai bêtement tomber à l'eau et j'hurlerai son nom jusqu'à ne plus avoir de voix.
9. Quelle star inviteriez-vous pour passer une soirée ? Pourquoi en inventer ? Je suis moi-même une « star » si je peux me permettre de me qualifier comme l'étant.
10. Quel mot de passe faudrait-il donner pour pénétrer au sein de votre abri ? Wagadougou !

'Cause you are important too !

Pseudo : BlueberryNight
Comment avez-vous connu le forum ? : Sur PRD.
Personnalité sur l'avatar : AMBERsexyHEARD


Dernière édition par Rosaleen Y. Morrighan le Mar 19 Juil - 8:32, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ROSALEEN ✿ « Ce que j'avais mis pour la photo du calendrier ? La radio. »   Lun 18 Juil - 20:22

Serait-il possible de me réserver la belle Amber Heard ? :heart:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

POST : 399
A V A T A R : Crystal Reed
C O P Y R I G H T : lillix
A G E : 19 ans
M O O D : Good mood
E M P L O I : Etudiante


L'ascenseur émotif
C H E C K ' L I S T :
MessageSujet: Re: ROSALEEN ✿ « Ce que j'avais mis pour la photo du calendrier ? La radio. »   Lun 18 Juil - 20:23

HEARD ! Une vraie déesse ! :pray:
Je te la réserve sans problème !

Bienvenue sur PWH et bonne continuation pour ta fiche ! :smile:



    Mama, I’m in love with a criminal. And this type of love isn’t rational, it’s physical. Mama, please don’t cry, I will be alright. All reason aside, I just can’t deny, I love that guy
    .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ROSALEEN ✿ « Ce que j'avais mis pour la photo du calendrier ? La radio. »   Lun 18 Juil - 20:24

BOMER !! :heart:
Un véritable dieu vivant !

Merci beaucoup :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ROSALEEN ✿ « Ce que j'avais mis pour la photo du calendrier ? La radio. »   Lun 18 Juil - 20:50

Bienvenue bonne chance pour ta fiche :superman:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ROSALEEN ✿ « Ce que j'avais mis pour la photo du calendrier ? La radio. »   Lun 18 Juil - 21:10

Merci :love:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

POST : 259
A V A T A R : Olivia Wilde
C O P Y R I G H T : Lo
A G E : 25 ans
M O O D : Tout va bien dans le meilleur des mondes !
E M P L O I : BarWoman, et oui même en étant muette !


L'ascenseur émotif
C H E C K ' L I S T :
MessageSujet: Re: ROSALEEN ✿ « Ce que j'avais mis pour la photo du calendrier ? La radio. »   Mar 19 Juil - 6:40

Amber <3
Bienvenue sur PWH !



♪ Juste un peu de blues, un peu d’âme, je fredonne mes notes et mes humeurs... Toi mon amour qui m'accompagne, de ville en ville, de cœur en cœur ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-in-live/forumactif.net/
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ROSALEEN ✿ « Ce que j'avais mis pour la photo du calendrier ? La radio. »   Mar 19 Juil - 7:58

Bienvenue à toi sur le forum, future voisine :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ROSALEEN ✿ « Ce que j'avais mis pour la photo du calendrier ? La radio. »   Mar 19 Juil - 8:34

MANEA : :heart:
Merci beaucoup !

Ton avatar est tout bonnement SUBLIME !!

DWAYNE : LETOOO :excited:
Très heureuse de t'avoir comme voisin !

Au passage, j'ai terminé ma fiche - par contre, elle est naze, pourrie, à mettre aux ordures -
Revenir en haut Aller en bas
avatar

POST : 399
A V A T A R : Crystal Reed
C O P Y R I G H T : lillix
A G E : 19 ans
M O O D : Good mood
E M P L O I : Etudiante


L'ascenseur émotif
C H E C K ' L I S T :
MessageSujet: Re: ROSALEEN ✿ « Ce que j'avais mis pour la photo du calendrier ? La radio. »   Mar 19 Juil - 13:14

Félicitation ! Vous êtes validé(e) !

Bienvenue sur PWH

Félicitation ! Si ce message vous apparait c'est que Mrs Savari a apprécié ce moment passé avec vous lors de votre entretien, et que vous correspondez au genre de locataire qu'elle souhaite voir dans son immeuble ! Cela signifie aussi que vous savez très bien dans quel contexte de vie vous vous embarquez, et qu'elle estime que vous avez bien lu le règlement de l'immeuble !

Désormais que vous avez donc été choisi pour emménager, nous vous informons que votre étage est bien SMILE & DREAM comme vous vous en doutiez. Dès lors que vous aurez les clés vous serez entièrement libre de faire ce que vous voulez, mais attention, Mrs Savari n'est jamais loin ;)

Une fois bien installé nous vous conseillons de vous rendre dans divers lieux, par exemple la chambre d'ami si jamais vous souhaitez que des personnes importantes à vos yeux vous rejoignent. Ou encore le couloir pour faire connaissance avec vos voisins et vous liez d'amitié ou encore prendre des petits rendez-vous... Mais si tout ceci ne vous dis rien, alors il vous reste toujours le salon commun de l'immeuble afin de discuter tous ensemble !

Sur ce, nous vous laissons visiter les lieux et faire ce que vous voulez ! Merci à vous de nous avoir rejoins, en espérant que cette vie en communauté vous soit plaisante ! Amusez vous bien !




    Mama, I’m in love with a criminal. And this type of love isn’t rational, it’s physical. Mama, please don’t cry, I will be alright. All reason aside, I just can’t deny, I love that guy
    .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ROSALEEN ✿ « Ce que j'avais mis pour la photo du calendrier ? La radio. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

ROSALEEN ✿ « Ce que j'avais mis pour la photo du calendrier ? La radio. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (Scott's House) « Si j'avais le pouvoir d'oublier ... » [Nathanael G.]
» Mon lapinpin se fatigue rapidement en mode radio...
» Sur les sujets ouverts par des tiers.
» Lamedefond, pandawa eau lvl 127 à voir et à revoir =)
» Vous et vos poils
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
P A S S W O R D :: H O A ! :: Présentations archivées-